Journée internationale de la traduction

Adoptée par les Nations Unies en 2017, cette journée « est l’occasion de rendre hommage aux spécialistes des langues et de souligner l’importance de leur travail pour unir les nations, faciliter le dialogue, permettre la compréhension et la coopération ». Les collections de la bibliothèque du Défap reflètent toutes les promesses de la traduction, pont entre des cultures, des univers de pensée, des expériences humaines. Ce travail de traduction – déjà abordé avec les Bibles (cf. article ci-dessous) – se révèle aussi dans la littérature.

« Arrêt sur page ».

Andromaque de J. Racine (cote : 52096 B130) traduit par Dox (1913-1978), poète malgache. Auteur de plusieurs recueils de poésie et pièces de théâtre en langue malgache, Dox avait à cœur la valorisation de sa langue maternelle ; cela passait aussi  par la traduction de grands auteurs de la littérature mondiale (Ronsard, Corneille, Hugo ou Shakespeare mais aussi ses contemporains comme le sud africain Alan Paton).

« Dodo bonimenteur » : collection unique en son genre (lancée en 2011) et formidable outil de l’interculturalité. Avec elle, la maison d’édition Dodo Vole (créée à La Réunion en 2006) s’ouvre aux contes régionaux. Elle les publie en bilingue français-malgache, illustrés par des écoliers dans le cadre d’échanges pédagogiques. L’originalité du projet ? La traduction, oui, mais « de partout vers partout » : un conte malgache traduit en français, un conte français traduit en malgache… pour tisser des liens entre enfants des deux pays dans le respect de la langue et de la culture de chacun. Récemment, la collection s’est ouverte aux langues africaines (sérène et wolof).

Le merle blanc = Ilay tsikorovana fotsy, un conte normand choisi et illustré par des enfants de Caen, traduit par Johary Ravaloson. (cote : 120.26 GAR)

Rakakabe niavin’ñy kakazo = Rakakabé ou l’origine de l’arbre, un conte betsimisaraka de Madagascar, traduit par Johary Ravaloson, et illustré par les élèves de Bras Carnot à Saint-Paul de La Réunion.

 

Andromaque : na ny avelon' ny vady lalaina sa ny ain' ny menaky ni aina? / Racine, Jean, Auteur; Razakandrainy, J.V.S, Traducteur. - [S.l.] : Fikambanana Koltoraly Albert Camus, 1964.
Conte raconté par C. Garrigue, traduit en malgache par J. Ravaloson, illustré sous la conduite de Mary-des-ailes par les élèves de l'école primaire Lemière de Caen. Éd. Dodo vole.

Dernières acquisitions de la bibliothèque


Journée européenne des langues

Créée en 2001 par le Conseil de l’Europe, elle est l’occasion de « sensibiliser le public à la riche diversité des langues et de promouvoir le patrimoine linguistique de l’Europe ». Dans nos rayonnages repose un patrimoine méconnu : une collection de Bibles (près de 600 volumes) traduites dans plus de 200 langues. Celle-ci témoigne du travail des sociétés bibliques et de celui des missionnaires dans leurs interactions avec les populations locales.

« Une expression de cet enthousiasme soudain pour l’évangélisation du monde fut la fondation rapide d’une série de sociétés bibliques, toute vouée à la propagation internationale de la parole de Dieu. Le phénomène fut surtout protestant » (C. de Hamel. La Bible. Histoire du Livre. 2002).

Dès la fin du 18e s., les sociétés bibliques ont à cœur d’apporter le texte biblique au plus près des gens, en Europe comme « jusqu’aux extrémités de la terre ». C’est ainsi qu’au Défap, des bibles en malgache côtoient celles en celte, des nouveaux testaments en breton se trouvent rangés à côté de psaumes en éwé (Togo) et des évangiles en basque se serrent contre des bibles en fang (Gabon). Certains de ces documents sont des exemplaires de travail corrigés et annotés de la main du traducteur.

Bible en irlandais, 1817. Cote : 15237. Bible en gallois, 1826. Cote : 15236. Bible en gaélique, 1828. Cote : 15186. Bible en breton, 1890. Cote : 15166.

Nouveauté Madagascar

2019_07_Beigbeder_Livre_Couv002

De Tananarive, Jean Beigbeder écrit à son père en France. Il laisse une correspondance unique, « à la croisée de l’individuel et du social ».

Entre 1924 et 1927, celui que ses éclaireurs ont totémisé « Z’œil de chouette » a reçu mission de lancer sur la Grande Île deux mouvements de jeunesse, le scoutisme et le « Foyer », une section des Unions chrétiennes de jeunes gens.

Lire la suite

Autour de 1914-1918

Publié aux éditions Ampelos – novembre 2018 (couverture ci-contre)

Paul Helmlinger, futur missionnaire au Cameroun, raconte son « Odyssée prussienne ». Ou comment un étudiant en théologie alsacien, attaché à la France, a vécu la Première guerre mondiale dans l’armée du Kaiser.

LIRE AUSSI : 1914-1918 Les protestants français et la mission, entre patriotisme et universalité : parcours d’archives

VOIR : 1914-1918, une société de mission dans la Guerre : expositions en ligne

ECOUTER : L’année 1918 et le retour « à la maison » des soldats venus d’au-delà des mers – avec J.-F. Faba

>

Une dynastie missionnaire sort de sa boîte

 

Les Ellenberger, une geste familiale entre Afrique et Europe

Ecouter l’émission « Courrier de mission » (Fréquence protestante) avec l’interview de Jean-François Faba

Journée européenne des langues

Nouveauté Madagascar

2019_07_Beigbeder_Livre_Couv002

De Tananarive, Jean Beigbeder écrit à son père en France. Il laisse une correspondance unique, « à la croisée de l’individuel et du social ».

Entre 1924 et 1927, celui que ses éclaireurs ont totémisé « Z’œil de chouette » a reçu mission de lancer sur la Grande Île deux mouvements de jeunesse, le scoutisme et le « Foyer », une section des Unions chrétiennes de jeunes gens.

Lire la suite

Autour de 1914-1918

Publié aux éditions Ampelos – novembre 2018 (couverture ci-contre)

Paul Helmlinger, futur missionnaire au Cameroun, raconte son « Odyssée prussienne ». Ou comment un étudiant en théologie alsacien, attaché à la France, a vécu la Première guerre mondiale dans l’armée du Kaiser.

LIRE AUSSI : 1914-1918 Les protestants français et la mission, entre patriotisme et universalité : parcours d’archives

VOIR : 1914-1918, une société de mission dans la Guerre : expositions en ligne

ECOUTER : L’année 1918 et le retour « à la maison » des soldats venus d’au-delà des mers – avec J.-F. Faba

>

Une dynastie missionnaire sort de sa boîte

 

Les Ellenberger, une geste familiale entre Afrique et Europe

Ecouter l’émission « Courrier de mission » (Fréquence protestante) avec l’interview de Jean-François Faba