Newsletter n°21 - décembre 2019

Jean Beigbeder (1894-1965)
ou la destinée d'un fonds d'archive arrivé au Défap en l'an 2000 dans une boite à biscuits LU

Ainsi commence le « récit des origines » du livre paru en juin 2019 sous le titre Lettres de Tananarive : Jean Beigbeder à son père, 1924-1927

2019_07_Beigbeder_Livre_Couv002

Jean Beigbeder, vient d’arriver à Tananarive, avec Odette, son épouse. La jeunesse, tant malgache que française, est le lieu de leur engagement : lancement d’un Foyer chrétien (des Unions chrétiennes de Jeunes Gens) dans la capitale, création des premières troupes de scouts protestants.

   Pendant les trois années que durera leur séjour sur la Grande Île, Jean Beigbeder, « Rabeigy » pour les Malgaches, prendra le temps de partager avec son père, au jour le jour, impressions, expériences, analyses. Rien n’est laissé dans l’ombre : vie quotidienne, travail, loisirs, rencontres, voyages ; mais aussi les personnes qu’ils fréquentent, celles qu’ils accueillent chez eux : Malgaches et Français.

   Un « dialogue » que l’on suit pas à pas, les réponses du fils – soucieux de faire toucher du doigt des réalités éloignées – faisant écho aux questionnements curieux du père.

Suite à la parution du livre, les éditrices ont pu aller à la rencontre du public pour présenter leur travail :

Fin octobre 2019, au Musée de la Photographie d’Antananarivo, à l’occasion d’un Café-Histoire : présentation autour de « Jean Beigbeder, alias Rabeigy, médiateur culturel ? » ;

En novembre, en Béarn, berceau de la famille Beigbeder, à l’occasion du Salon du livre    de Pau et à l’invitation du Centre d’étude du protestantisme béarnais ;

Début décembre, interview pour Madagascar Media consultable sur le site : https://madagascar-media.com/mm-tv/interviews/

Lettres de Tananarive : Jean Beigbeder à son père, 1924-1927. Beigbeder, Jean ; Lombard, Claire-Lise et Rajaonah, Faranirina V. (éds). Paris : Hémisphères ;  Maisonneuve et Larose, 2019. 694 p. (Cote : 230.1 (691) BEI)

correspondance

Lire aussi l’article : « Lettres de Tananarive »

A la découverte d'un historien du Cameroun méconnu
Jean-René Brutsch (1921-1974)

Cette publication est l’aboutissement d’une démarche originale initiée par le Défap en 2008 : poursuivre la valorisation du Fonds d’archives réuni par Jean-René Brutsch, pasteur missionnaire au Cameroun de 1946 à 1960, et historien méconnu de ce pays, et le faire à partir du Cameroun. Cela s’est concrétisé grâce au recrutement de Laure Nadeige Ngo Nlend, jeune chercheuse, inscrite en doctorat d’histoire parallèlement dans une université camerounaise et une université française.

2019_11_Newsletter_BIB_LaureNadeige003
cameroun1

Point de départ de l’ouvrage : la mise en évidence de l’apport de ce fonds pour la connaissance de l’histoire du Cameroun dans des domaines aussi divers que la politique, l’ethnologie, la linguistique, la sociologie. Puis, à partir des matériaux identifiés, tenter de repenser la complexité des situations ayant émergé de l’évangélisation. Quid des fruits de la rencontre entre le christianisme et les cultures locales ? De quelles influences réciproques le fonds Brutsch témoigne-t-il ?

Le concept de transculturation est ici identifié comme l’outil le plus pertinent pour déchiffrer ce qui s’est joué de part et d’autre ; il met en effet en lumière la « dimension interactive comme marque de toute rencontre interculturelle » (J.- F. Zorn) dont aucun des protagonistes ne ressort « indemne ».

Dynamique de transculturation du christianisme : l’expérience du missionnaire protestant Jean-René Brutsch au Cameroun (1946-1960). Ngo Nlend, Nadeige Laure. Paris : Karthala, 2019. 375 p. (Cote : 235.22 (6711) NGO)

Paul Helminger (1896-1989)
ou l'odyssée d'un manuscrit

Un jour, vous tombez de manière inopinée sur un manuscrit (tapuscrit pour être exacte !) au titre mystérieux, « Odyssée prussienne ». Un titre en dissonance avec ce que vous connaissez par ailleurs de son auteur…

Dans les archives du Défap, le nom de Paul Helmlinger rime avec pasteur, missionnaire au Cameroun (40 ans !), linguiste… Bien loin d’une « Odyssée prussienne » (même si l’Allemagne a été une puissance coloniale présente au Cameroun). Quel pouvait être le fil qui reliait les deux ?

Avant le missionnaire Helmlinger, il y avait eu un jeune Alsacien de 19 ans (ni Français ni Allemand comme il l’explique lui-même), étudiant en théologie, embrigadé dans une guerre et dans un « camp » qu’il n’avait pas choisis… Une guerre qui, de son village d’Echery, dans la vallée de Sainte-Marie-aux-Mines, l’entraîna jusqu’aux confins de la Pologne, en Biélorussie et sur un front russe en pleine agitation révolutionnaire.

Merci aux éditions Ampelos d’avoir transformé ce manuscrit en livre et d’avoir ainsi permis de réconcilier le parcours du pasteur missionnaire avec celui du soldat « malgré lui ».

Odyssée prussienne. Souvenirs 1914-1918. Paul Helmlinger. Maisons-Laffitte : Éd. Ampelos, 2018. 113 p. (Cote : 230.1 HEL)

ÉCOUTER : L’année 1918 et le retour « à la maison » des soldats venus d’au-delà des mers – avec J.-F. Faba

odysee prussienne

Recensions

rite mission

CHANSON, Philippe et Cakpo, Érick, (dir.) ; Centre de recherches et d’échanges sur la diffusion et l’inculturation du christianisme (Session; 39; 26-30 août 2018; Goersdorf, France). Mission du rite et rites en mission : des années 1960 à aujourd’hui. Paris : Karthala, 2019. 311 p. (Cote : 245.415 CHA)

Au nombre des contributions :

– Philippe Chanson, « Mais M’sieur l’pasteur, on ne peut pas l’enterrer comme un chien ! », p. 24-46

– Eric Cakpo, L’inculturation des rites funéraires en Afrique de l’Ouest, p. 47-57
– Jean-François Zorn, Du pacte de sang à la Cène, p. 125-139

– Marc Spindler, Du jubilé biblique aux jubilés malgaches, p. 144-158

– Gilles Vidal, « Je suis le coco de vie, quiconque vient à moi n’aura plus jamais faim, quiconque croit en moi n’aura plus jamais soif », p. 230-248

– Emmanuel Tchumtchoua, Le rite dit « du veuvage chrétien » au Cameroun, p. 269-285

douala

 

 

TCHUMTCHOUA, Emmanuel, DIKOUMÉ, Albert François et NZOGUE, Jean-Baptiste, (éds). Douala et le Cameroun dans la Grande guerre : histoire, mémoire et héritages. Yaoundé : Éditions CLE, 2019. 253 p. (Cote : 230.22 (6711) TCH)

Au nombre des contributions :

– Emmanuel Tchumtchoua, « Mission sans missionnaire » : les pasteurs duala de la mission de Bâle dans la tourmente de la Grande Guerre, p. 13-28

– Rose Angeline Abissi et Norbert Aimé Melingui Ayissi, Les missions chrétiennes et la Grande Guerre au Cameroun, 1914-1918, p. 29-48

Clin d’œil

Le clin d’œil des bibliothécaires pour deux publications en lien avec nos amis de DM-échange et mission (Lausanne).

KARLEN, Yann ; BORONI, Stefano. Capitão. Lausanne : Antipodes, 2019. 110 p. (Cote : 120.21 (679) KAR)

Bande dessinée librement inspirée des écrits de plusieurs missionnaires romands dont Georges-Louis Liengme (1859-1936), missionnaire et médecin au Mozambique. Elle est complétée par un « survol historique » de l’histoire missionnaire suisse au Mozambique et en Afrique du Sud par Yann Kerlen et Éric Morier-Genoud. Cette bande dessinée est parue à l’occasion d’une exposition qui s’est tenue à Lausanne et intitulée « Derrière les cases de la Mission : l’entreprise missionnaire suisse romande en Afrique australe (1870-1975) ».

capitao

MONNIER, Nicolas. Le secret du temple.
Sainte-Croix : éditions Mon Village, 2019. 213 p.
(Cote : 120.29 MON)

Un corps trouvé dans un temple oblige l’inspecteur Sembrancher à mener son enquête avec la pasteure Jourdain. Un polar bien ficelé, un premier roman réussi du directeur de DM-échange et mission, et une idée originale de cadeau pour Noël !

monnier